Retourner au 400 jours du 400e

Ordre de Jacques Cartier

28 octobre 2014

fondateurs_grand

Neuf fondateurs de l’Ordre de Jacques-Cartier réunis lors du 25e anniversaire de l’Ordre. Ottawa, 28 septembre 1952. Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Ordre de Jacques Cartier (C3), Ph3/12. /Photo Champlain Marcil.

22 oct. 1926        Fondation de l’Ordre de Jacques Cartier – Société nationale secrète, fondée à Eastview (Vanier) par le curé François-Xavier Barrette, l’organisme est incorporé sous le nom de Commandeurs de l’Ordre de Jacques Cartier mais demeure surtout connue sous le vocable de La Patente. L’Ordre emprunte ses règlements aux francs-maçons en les adaptant à la culture francophone catholique de ses membres ; sa structure inclut des chancelleries et des commanderies. Son mandat est d’assurer le bien commun des catholiques de langue française au Canada par la formation d’une élite militante en mesure de promouvoir leurs intérêts, tant dans la fonction publique que dans l’entreprise privée, tout en contrant l’influence d’autres sociétés. À son apogée, l’Ordre de Jacques Cartier compte plus de 500 cellules locales regroupées sous l’égide de 60 conseils régionaux dispersés à travers 1 140 municipalités du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de l’Ouest canadien et de la Nouvelle-Angleterre. Ses membres se recrutent surtout au sein des élites et, bien que leur nombre exact soit inconnu, il est estimé à environ 10 000. Au début des années 1960, la Révolution tranquille soulève un vent de renouveau au Québec et le besoin d’une société secrète se fait de moins en moins sentir. Jugeant sa mission accomplie, l’Ordre de Jacques-Cartier se dissout à Ottawa le 27 février 1965.

 

m41-05

Charte de la Commanderie Alexandre-A.-Taché (Edmonton, Alberta) de l’Ordre de Jacques Cartier. M41-05 / Septembre 1930. Source: Fonds Ordre de Jacques Cartier (C3). Université d’Ottawa, CRCCF, 2012.