Retourner au 400 jours du 400e

André Paiement

26 octobre 2015


Homme de théâtre : comédien, dramaturge, metteur en scène, auteur-compositeur-interprète; cofondateur du Théâtre du Nouvel-Ontario et de CANO-musique, 
André Paiement est né à Sturgeon Falls (Ontario) le 28 juin 1950.

Lettre aux éditeurs, Le Lambda, Vol. 9, No. 2, le 24 sept. 1970

Il étudie à Sturgeon Falls, au Collège du Sacré-Cœur de Sudbury, puis à l’Université Laurentienne, où il se joint à la Troupe universitaire, pour qui il signe la pièce « Moé j’viens du Nord, stie » en 1970. La même année, suite à une lettre aux éditeurs, paru dans le journal étudiant Le Lambda de l’Université Laurentienne et qui réclame que le théâtre français doit refléter les réalités d’aujourd’hui, André Paiement fait partie du petit noyau de membres de la Troupe universitaire qui fonde le Théâtre du Nouvel-Ontario.

ap5Leur premier spectacle est une création collective intitulée
« Et le septième jour », suivie en 1971 de «Pépère Parent». De 1970 à 1972, André Paiement effectue des tournées avec la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario, dont il est un des créateurs. Puis il se consacre à temps plein au théâtre et produit plusieurs pièces, dont « À mes fils bien-aimés » (1972), « La vie et les temps de Médéric Boileau » et « Lavalléville » (1974), qui sont présentées en tournée entre 1973 et 1978.

Il est aussi un des membres fondateurs du groupe musical CANO – Coopérative des artistes du Nouvel Ontario (1975), qui enregistre Tous dans l’même bateau (1976) et Au nord de notre vie (1977). Il se produit à La Nuit sur l’étang, joue dans un film et adapte une pièce de Molière.

Le 23 janvier 1978, à l’âge de 27 ans, André Paiement met fin à ses jours et coupe court à une carrière artistique en plein essor. 

ap6Avant sa mort, André Paiement écrit :

«  Oui Je sens que mon pays
Ne vivra plus, plus tellement longtemps
Oui mon pays désuni
Je l’ai connu
Je l’ai vécu longtemps
Et quand je pense à tous les bons moments
J’ai envie d’y rester
Mais quand je pense à tous ce temps perdu
Je dois m’en aller

Oui je sens que mon pays
Ne vivra plus, plus tellement longtemps »

— « Mon Pays », paroles et musique par André Paiement 

Saviez-vous que ?

  • En 1971, des étudiants de l’Université Laurentienne montent la pièce Moé j’viens du Nord ’stie. La pièce, écrite par André Paiement, est présentée dans cinq villes du Nouvel-Ontario, choque certaines personnes. La pièce parle de sexe, de drogue et de la vie réelle de certains jeunes. Les comédiens sacrent sur scène et la musique est forte. Cette expérience donne naissance, en 1973, au Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO). André Paiement demeure un des auteurs importants de ce théâtre.
  • Les Éditions Prise de parole de Sudbury ont publié toutes ses pièces, en trois volumes.
  • La salle de spectacle du Théâtre du Nouvel-Ontario porte le nom d’André Paiement depuis septembre 2002.
  • Une bourse qui porte son nom et qui lui rend hommage a été accordée par l’Assemblée des centres culturels de l’Ontario.
  • Micheline Fournier-Thibault a publié en 2004 André Paiement (1950-1978) : avant tout un homme de son temps aux Éditions Prise de parole.

 

ap4

 

Texte : Jean Yves Pelletier
Pour voir l’article complet du Lambda : https://archive.org/stream/LambdaVol.9No.2french/lambda_vol_09f_02#page/n1/mode/2up