Retourner au 400 jours du 400e

Noé Timmins

11 octobre 2014

Noé Timmins

 

Entrepreneur minier, administrateur; Fondateur de la ville de Timmins, Ontario

 

Noé-Antoine (dit Noah) Timmins est né à Mattawa (Ontario) le 31 mars 1867. À la mort de leur père, Noé Timmins et son jeune frère Henry prennent en main le magasin général de la famille. Le magasin desservait les mineurs et les bûcherons de la région. À chaque été, les frères prennent du temps pour se faire prospecteurs.

 

Reconnu comme le chef d’un groupe de cinq hommes qui ont investi leur énergie et leurs ressources dans la création de la mine d’argent LaRose, à Cobalt, c’est en 1903, qu’il fait la connaissance de Fred LaRose qui semble avoir trouvé un important filon de minérai d’argent. Noé Timmins, en association avec son frère Henry, David Alexander Dunlap, John et Duncan McMartin, deviennent propriétaires de la mine d’argent LaRose à Cobalt, Ontario. Devenus prospères, les frères Timmins déménagèrent à Montréal où ils épousèrent les soeurs Paré, dont le neveu, Alphonse Paré, était étudiant en génie minier.

La compagnie minière est par la suite vendue pour un million de dollars.

 

Noé Timmins et son neveu Alphonse, un ingénieur minier qui avait étudié au Collège militaire royal du Canada négocient avec Alex Gillies et Benny Hollinger, ce dernier ayant découvert en 1909 une mine d’or à Porcupine, celle qui porte son nom. Convaincu des renseignements fournis par son neveu, Noé Timmins investie 530 000 $ pour acquérir la mine Hollinger. Les McMartin ainsi que David Dunlap se joignent aux frères Timmins après la conclusion de la transaction initiale, et la société Hollinger Gold Mines est constituée en 1910. En opération dès 1911, la mine a permis de distribuer plus de 75 millions $ en dividendes sur une période de vingt ans. Au cours de ses 60 années d’existence, on tire environ 20 millions d’onces d’or des propriétés réunies par ce partenariat, soit la plus grande mine d’or jamais aménagée au Canada.

 

À l’origine, on avait démarqué l’endroit en clouant à un arbre une pancarte sur laquelle était inscrit le nom « Timmins », et une collectivité était née. La société d’aménagement de Noé Timmins fait l’acquisition de terres pour le village.

 

De nouveau, Noé Timmins prend les devants en cherchant de nouvelles possibilités d’affaires. C’est ainsi qu’en 1924, il investit trois millions de dollars dans la construction de la fonderie Horne de Noranda, au Québec. Il fournit également des fonds de développement pour la mine Siscoe, au Québec, la mine San Antonio, au Manitoba, et les premières mines d’or de Yellowknife, aux Territoires du Nord Ouest. Il finance aussi la mine Young Davidson, à Matachewan, la mine Ross, à Holtyre, des mines d’or placérien, au Yukon, et une mine d’or, en Colombie. Par la suite, Noé Timmins préside les destinées de la Canadian Mining and Finance Company.

 

Noé Timmins meurt le 22 janvier 1936 lors d’un séjour à Palm Beach, Floride.

Timmins, Noah A.