Retourner au 400 jours du 400e

Régis Roy

15 février 2015

Régis Roy Photographe : J.A. Castonguay photographe Ottawa Source : BAC, PA-165147

Régis Roy
Photographe : J.A. Castonguay photographe Ottawa
Source : BAC, PA-165147

Régis Roy est né à Ottawa  le 16 février 1864. Il fait ses études à l’École centrale et à l’Académie De La Salle.

Auteur de plusieurs pièces de théâtre, contes, nouvelles, romans, ainsi que d’ouvrages d’histoire et d’héraldique, Après des études chez les Frères des écoles chrétiennes, il devient fonctionnaire au gouvernement fédéral. Membre du Cercle littéraire de l’Institut canadien-français d’Ottawa, membre à vie de la Société historique franco-américaine et membre de la Société des auteurs dramatiques de Paris, cet auteur prolifique publie, entre autres, les textes (contes, nouvelles et romans) suivants : On demande un acteur (1896), Consultations gratuites (1896), Nous divorçons (1897), Le cadet de La Vérendrye (1897), L’Auberge du numéro 3 (1899), L’Épluchette (1916), Le Manoir hanté (1928), L’Oncle de Baptiste (1930) et La Main de fer (1931). Régis Roy collabore à plusieurs journaux et périodiques, dont Le Bulletin des recherches historiques, Le Droit, Le Pays laurentien, La Revue canadienne, Le Monde illustré et La Revue moderne.

Marié à Marie-Célina Corbeil, il est père de six enfants. Il meurt à Ottawa le 23 août 1944.

 

Théâtre comique de Régis Roy, Les Éditions David.

Théâtre comique de Régis Roy, Les Éditions David.

Saviez-vous que ?

Régis Roy est considéré par certains comme le premier écrivain franco-ontarien né en Ontario.

Régis Roy, qui est peu connu aujourd’hui et tombé dans l’oubli, est l’un des premiers auteurs prolifiques de l’Ontario français. Un livre a été écrit sur ces œuvres par l’universitaire torontoise Mariel O’Neill- Karch.

 

 Texte : Jean Yves Pelletier

Régis Roy (à la gauche) vers 1929. Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Régis-Roy (P245), Ph185-5.

Régis Roy (à la gauche) vers 1929. Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Régis-Roy (P245), Ph185-5.