Retourner au 400 jours du 400e

Le quartier de Vanier

26 août 2015

Le drapeau de Vanier. Photo tiré du site Web du Muséoparc Vanier.

Le drapeau de Vanier. Photo tiré du site Web du Muséoparc Vanier.

L’histoire de la région de Vanier remonte à la fin du dix-huitième siècle. Le territoire du canton de Gloucester, qui englobera le territoire de Vanier, est arpenté pour la première fois en 1792 et le comté de Carleton est créé en 1800. Le développement au début du dix-neuvième siècle est lent et ardu. Peu à peu, des terres souvent marécageuses sont asséchées et défrichées pour faire place aux terres agricoles et aux vastes domaines résidentiels des nouveaux colons, dont des loyalistes issus des États-Unis. La construction du canal Rideau, qui débute en 1826 et se termine en 1832, donne un nouvel élan à l’ensemble de la région.

Les armoiries de Vanier. Photo tirée du site Web du Muséoparc de Vanier.

Les armoiries de Vanier. Photo tirée du site Web du Muséoparc de Vanier.

Les premiers habitants sur le territoire de Vanier arrivent dans les années 1820 et 1830 et comprennent, notamment, les familles McArthur, Sparks, Clarke et Cummings. Ce dernier achète une île dans la rivière Rideau et y bâtit un magasin général, puis construit un premier pont rudimentaire en bois en 1836, reliant ainsi le territoire de Vanier à celui de Bytown. Un premier village est incorporé aux alentours de ce magasin général en 1873 et prend le nom de Janeville. Bien que prospère, le village se développe lentement en raison la compétition avec la ville d’Ottawa. D’autres petits villages voient le jour par la suite, dont le village de Clandeboye, à l’est de Janeville et, compris entre l’avenue Beechwood et le chemin Montréal, le petit village canadien-français de Clarkstown, près de la Basse-Ville d’Ottawa.

Texte tiré du site Web du Muséoparc Vanier.

Major-général le très honorable Georges-Philias Vanier, CP, DSO, MC, CD. Tirée du site Web : laforteresse.ca

Photo : Major-général le très honorable Georges-Philias Vanier. Tirée du site Web : laforteresse.ca

Vanier est une ancienne ville entourée par la ville d’Ottawa et aujourd’hui un quartier de cette même ville. Vanier est bordé à l’ouest par la rivière Rideau, au nord par l’avenue Beechwood, à l’est par le boulevard St-Laurent et au sud de l’avenue McArthur. Vanier est entouré par les quartiers adjacents de New Edinburgh et Lindenlea au nord, Côte-De-Sable ainsi que la Basse-ville de l’autre côté de la rivière Rideau à l’ouest, Overbrook au sud et Gloucester à l’est. L’origine du nom Vanier provient du premier gouverneur-général francophone du Canada, l’honorale George Philéas Vanier (1888-1967). C’est en 1908-1909 que les communautés de Janeville, Clarkstown et Clandeboye se sont unies pour devenir le village d’Eastview qui devient une ville en 1913. La population compte une grande concentration de francophones. Elle porte le nom Eastview de 1909 à 1969 et de Vanier de 1969 à 2001. En 2001, suite aux fusions d’anciennes municipalités, Vanier a été intégrée à la nouvelle ville d’Ottawa.

Le Muséoparc de Vanier se trouve au Centre Richelieu. Photo tirée du site Web : ottawagraphie.ca

Le Muséoparc de Vanier se trouve au Centre Richelieu. Photo tirée du site Web : ottawagraphie.ca

La population de Vanier est notable pour sa proportion élevée de francophones. Selon le recensement du Canada de 2001, sur un total de 17 250 personnes, on compte 8 420 personnes ayant seul le français comme première langue parlée représentant près de 49 % de la population. Vanier est l’hôte de plusieurs attractions touristiques, entre autres : le Muséoparc Vanier, le parc Richelieu-Vanier – une forêt en plein coeur de la ville d’Ottawa, une cabane à sucre – possiblement la seule en milieu urbain en Amérique du Nord, un cénotaphe, une trentaine de murales historiques.

Texte : Jean Yves Pelletier

Cliquez ici pour écouter un reportage d’ICI Radio-Canada au sujet du général Vanier.